Vins du monde

La vigne couvre aujourd’hui un peu plus de 7.5 millions d’hectares, tous pays confondus, dont moins de 800 000 ha en France.

Les vignobles sont principalement situés dans des zones climatiques tempérées, qui sont les mieux adaptées à la production de qualité.

Italie

Après-guerre, sous la contrainte économique des exportations, une production de vins courants se développe, pour des marchés comme les Etats-Unis et l’Allemagne. Mais depuis les années 1980, la qualité a progressé, l’Italie cherchant à valoriser ses cépages autochtones. Toutes les combinaisons de sols, de climats, d’altitudes, d’expositions et d’influences maritimes se rencontrent et créent une sorte de mosaïque de terroirs extrêmement complexes. Le prosecco, vin blanc effervescent à la mode, vient de Vénétie. Le chianti, sans doute le vin le plus connu d’Italie, trouve son cœur historique entre Florence et Sienne et porte l’appellation chianti classico, tandis que l’appellation générale chianti couvre une série de régions limitrophes.

Cépages les plus répandus

Rouges : nebbiolo, sangiovese, barbera, corvina, montepulciano, Brunello, nero d’avola

Blancs : trebbiano, verdicchio, garganega, glera, vermentino

Appellations

Vino di tavola : vin de table. On y trouve de très grands vins qui, comme en France, ont préféré sortir des DOC (équivalent des AOC), trop laxistes en Italie. Les IGT (indication géographique territoriale) sont l’équivalent des vins de pays et les DOCG indiquent une qualité supérieure aux DOC. Les Classico correspondent aux terroirs historiques et sont plus qualitatifs.

Espagne

3ème producteur mondial, l’Espagne possède le plus vaste vignoble de la planète. Le vignoble espagnol bénéficie d’une longue tradition et de conditions climatiques et topographiques très hétérogènes. Parmi les régions de production, on distingue le nord de Madrid avec la rioja dont le cépage principal est le tempranillo, la Manche, qui fournit plus de la moitié du vin espagnol, avec des rouges comme le valdepenas, la Catalogne, avec le cava, vin effervescent, et l’Andalousie, célèbre pour le jerez et le malaga, vins généralement mutés, secs ou doux.

Cépages les plus répandus

Rouges : bobal, carinena, garnacha, graciano, monastrell, tempranillo

Blancs : albarino, garnacha, maccabeo, palomino, pedro ximenez, verdejo

Appellations :

Vino de mesa (vin de table), Vinos de calidad con indicacion geografica (VCIG) qui correspond aux vins de pays et vinos con denominacion de origen (DO) qui sont l’équivalentdes AOC françaises. Les vinos con denominacion de origin calificada (DOC) définissent la qualité supérieure. Enfin, les vinos de pago sont des vins issus d’une seule parcelle.

Portugal

Grâce à son entrée dans l’union européenne, le Portugal a restructuré son vignoble. Le Minho, partie la plus septentrionale du Portugal est la région du vinho verde, vin blanc extrêmement populaire, vif et parfois légèrement pétillant. A l’intérieur du pays, se trouve le Douro, région par excellence du porto, mais aussi du douro, rouge sec.

Cépages les plus répandus

Rouges : tinta barroca, tinta roriz, touriga nacional, touriga Francesca, trincadeira preta

Blancs : alvarinho, arinto, aveso, loureiro, trajadura, pedernã

Appellations :

Les vins régionaux (vinhos regionales) couvrent des régions viticoles et sont assimilables aux vins de pays français. Les appelations d’origine contrôlée, denominaçao de origen controlada (DOC) recouvrent les vins les plus célèbres, comme le bairrada, douro, porto, madère et vinho verde. Entre les 2 se trouvent les indications de provenance réglementée, indicaçao de proveniencia regulamentada.

Chili

Introduite par les Espagnols, la vigne s’est implantée au Chili au XVIème siècle. Longtemps pourvoyeur de vins très bon marché, produits à partir de cépages espagnols, le Chili a effectué une rapide percée sur la scène internationale, grâce à un excellent rapport qualité/prix. La plupart des cépages viennent de France, importés par des riches Chiliens au XIXème siècle. Le vignoble se situe dans le centre du pays, au climat plus tempéré. Au Chili, le cépage prédomine sur la région de production.

Cépages les plus répandus

Rouges : moscatel, torontel, pais, cabernet-sauvignon, merlot, cabernet franc, malbec, pinot noir, syrah

Blancs : chardonnay, sémillon, sauvignon

Argentine

Premier producteur de vins d’Amérique Latine, elle produit en grande majorité des vins ordinaires, destinés au marché local. Mais l’arrivée des investisseurs étrangers a permis à L’Argentine de faire le choix de la qualité et de s’imposer sur les marchés internationaux. La principale région de production se situe au pied de la cordillère des Andes, autour de la ville de Mendoza. Le cépage emblématique est le malbec, cépage de Cahors introduit en 1850 par les Français.

Afrique du sud

La viticulture en Afrique du sud remonte au XVIIème siècle mais a bien évolué et connait un succès croissant depuis la fin de l’apartheid. Les vins sud-africains sont avant tout des vins de cépages classiques, internationaux : chardonnay, sauvignon blanc, cabernet-sauvignon, merlot, cabernet franc, pinot noir et syrah (shiraz ici). Mais ils tirent leur originalité des sols, terres rouges, schistes, granit, argile, quartz… et des différents climats, plus ou moins frais selon que la vigne se trouve près de l’océan ou dans les terres. Le pinotage est un cépage 100% sud-africain, issu du croisement de pinot noir et de cinsault. Bien maitrisé, le vin qui en est tiré a une robe presque noire avec des arômes sauvages au nez et une bouche gourmande aux tanins fins.